La rentrée scolaire des expatriés, ça se passe comment ?

Rentree scolaire en expatriation

En France métropolitaine, les enfants sont de nouveau sur les bancs des écoles depuis ce matin. Mais pour les enfants des familles expatriées dans le monde, le rythme de la reprise peut être différent.

Il dépend en effet du pays… et du mode d’enseignement choisi par les parents, notamment pour ceux qui ont opté pour l’enseignement à distance.

Quelles dates pour les rentrées scolaires dans le monde ?

Lorsque les enfants sont scolarisés dans le système éducatif du pays d’accueil, ils dépendent entièrement des rythmes du pays. Aux Etats-Unis par exemple, la plupart des états fixent la rentrée au mois de septembre, mais certains – comme la Floride – commencent l’année scolaire plus tôt dès le début du mois d’août, pour la finir plus tôt aussi et éviter les grosses chaleurs de juin.

Dans certains pays d’Amérique latine, et certaines zones de l’hémisphère sud en règle générale, la rentrée a lieu en janvier. Les saisons sont inversées, et le calendrier scolaire aussi ! L’AEFE, l’Agence pour l’enseignement du français à l’étranger, livre quelques explications sur son site pour l’Amérique latine.

D’autres pays ont un fonctionnement encore plus spécifique : c’est le cas en Colombie. Le pays organise son calendrier scolaire en deux rythmes, l’un avec une rentrée en janvier, et l’autre avec une rentrée en septembre… pour répondre aux habitudes de nombreux immigrés après la Seconde guerre mondiale.

Les rythmes enfin peuvent dépendre de l’établissement, notamment lorsqu’ils sont homologués par l’AEFE, en gestion directe ou encore sous convention avec l’Agence pour l’enseignement du français. Autant dire qu’il vaut mieux s’organiser le plus tôt possible avant le départ !

Comment organiser sa rentrée scolaire en expatriation ?

La première chose à faire est de trouver un établissement : la scolarisation est obligatoire pour tous les petits Français de 6 à 16 ans, qu’ils résident en France ou à l’étranger.

L’AEFE propose une carte interactive des établissements recommandés partout dans le monde.

Mais il est aussi possible de faire rentrer ses enfants dans le système éducatif du pays. Un pari qui peut leur apporter une expérience supplémentaire lors d’une expatriation !

Enfin, le CNED propose des solutions d’enseignement à domicile. Pour les enfants de moins de 16 ans, il sera obligatoire d’opter pour le régime réglementé, qui comprend des évaluations et un suivi régulier de l’élève. Il faut également penser au retour de l’enfant dans le système scolaire français, et à ses inscriptions futures dans des établissements d’enseignement supérieur.

En savoir plus :
Que faire si votre enfant a raté sa rentrée scolaire ?
Amérique du sud et Océanie : rentrées décalées

Dans ce dossier :

Laisser un commentaire

*