Expatriation en Amérique du sud : les pays les plus risqués, les zones à éviter

Quels sont les endroits les plus « chauds » de la planète pour les expatriés et les voyageurs ? Suite aux enlèvements récents de ressortissants français en Bolivie et au Niger, Expatriation.com vous emmène aux quatre coins du globe, et examine pour vous les endroits les plus dangereux du moment dans chaque continent : informations sur les zones à éviter, conseils pour vos déplacements, numéros de téléphone indispensables… Focus aujourd’hui sur l’Amérique latine.

Selon l’index 2010 des pays des plus dangereux en Amérique du sud publié par le « Latin Business Chronicle » qui repose sur plusieurs analyses statistiques, le Vénézuela et Haiti sont considérés comme les pays les plus dangereux pour les expatriés. Une infographie récemment publiée par Le Figaro montre que la Colombie, le Mexique, le Honduras et le Pérou figurent également sur la liste des pays « à risques élevés et/ou très élevés » (risques liés à la délinquance/criminalité)

Nombre d’expatriés français en Amérique du sud et Caraïbes : 91.000

Les risques de sécurité au Vénézuela
Types de risque : violence, délinquance.
C’est actuellement le pays le plus « risqué » d’Amérique du sud pour les expatriés, avec 19.000 homicides recensés en 2009 sur le territoire. Le MAE appelle à la plus grande vigilance pour les déplacements dans les zones suivantes : Cumana (Paria et Araya), la péninsule de Paraguana, au nord de la ville de Coro, l’entrée de la lagune de Maracaïbo, l’île de Margarita, l’île de Los Testigos. Prudence également pour les déplacements dans les quartiers Ouest et Centre de la capitale Caracas, de loin la ville la plus dangereuse du pays.
Contact ambassade de France à Caracas : (0212) 909.65.00.

Les risques de sécurité en Colombie
Types de risque : violence/criminalité/séisme.
Du point de vue de la criminalité, les expatriés/voyageurs doivent être particulièrement vigilants dans les zones suivantes : quartiers est de Bogota, quartiers nord et ouest de Medellin, la ville de Cali, Carthagène, Santa Marta et Leticia. Le MAE indique que les incidents surviennent surtout la nuit tombée. Il recommande par ailleurs d’éviter tout déplacement dans les zones rurales (en raison de l’activité des mouvements de guérillas) de : Bolivar, la Guajira, Cauca, Huila, Caqueta, Guaviare, Magdalena, Valle del Cauca, Choco, Meta, Cordoba, Sucre, Cesar, Putumayo, l’Arauca, Nariño et Norte Santander, ainsi que le nord-est du Boyaca et les municipalités périphériques de l’Antioquia.
Contact de l’ambassade de France à Bogota (urgence) : tel : (57.1) 638 15 64.

Les risques de sécurité au Pérou
Types de risques : vols, agressions, risques sismiques et climatiques
La criminalité est assez élevée dans les villes de Lima, Arequipa (enlèvements) et Cusco, plus particulièrement la nuit. Le MAE déconseille formellement les déplacements dans la vallée de l’Ene et de l’Apurimac et dans les régions d’Ayacucho et de Junin (narcotrafic).
Contact de l’ambassade de France à Lima. Tel : 215.84.00 (24/24)

Les risques de sécurité en Bolivie
Types de risque : enlèvement, violence, infrastructure routière, risque naturel.
Le MAE recommande d’éviter la ville de Copacabana, située au bord du lac Titicaca à la frontière entre le Pérou et la Bolivie. Il conseille par ailleurs aux voyageurs de privilégier les voyages par des compagnies de bus régulières pour les déplacements à l’intérieur du pays (notamment pour visiter le désert du Salar d’Uyuni).
Assistance de l’ambassade de France (La Paz) tel : 214.99.00 ou 775.93.158

Les risques de sécurité au Mexique
Types de risque : délinquance, enlèvement, cyclone, séisme
Le MAE signale une recrudescence des faits de délinquance à l’aéroport de Mexico. Outre Mexico, il invite à la prudence dans les villes comme Tijuana (Basse-Californie du nord), Ciudad Juarez, Chihuahua (Etat de Chihuahua), dans l’Etat du Michoacan, dans l’Etat du Nuevo Leon ainsi qu’à la frontière avec l’Etat du Tamaulipas (nord-est). Il signale également une poussée de violence dans la ville de Monterrey et son agglomération (Université), dans l’Etat du Nuevo Leon.

Permanences consulaires : Tel: 00.52.55.91.71.97.07, Cellulaire: 00.52.1.55.54.06.86.64.

Les risques de sécurité au Honduras
Types de risque : enlèvement, violence, cyclones
Le MAE signale une recrudescence de faits de violence (agression, enlèvement, extorsion) dans différentes régions et villes du Honduras, et notamment : les départements du nord (Cortès, Atlantida et Colon), notamment la ville de San Pedro Sula et le département de Copán ainsi que Tegucigalpa.
Ambassade de France à Tegucigalpa, Numéro d’urgence (24h/24) : (504) 999.261.56

Les risques de sécurité en Haïti
Types de risques : violence, enlèvement, catastrophe naturelle (séisme, cyclone).
Les incidents sécuritaires sont rapportés plus particulièrement à Port-au-Prince (mais la situation a évolué avec le séisme qui a frappé la capitale le 12 janvier2010). Par ailleurs le MAE signale une augmentation des meurtres, agressions et attaques à mains armées ces dernières années, dans les villes les plus importantes du pays.
Français en difficulté : Tel : (00 509) 34 90 41 11

Services et Liens
Destinations