Côte d'Ivoire : le regroupement des expatriés en cours

Alors que la situation sécuritaire s’est fortement dégradée ces dernières heures en Côte d’Ivoire, c’est l’heure du « regroupement sans délai » pour les Français expatriés encore présents sur place. Une mesure de protection annoncée par Nicolas Sarkozy hier, et qui concerne théoriquement 12.200 ressortissants français encore sur place, dont 11.800 installés à Abidjan. L’ambassade de France à Abidjan précise dans un communiqué de presse que les Français qui « font l’objet d’une menace avérée » doivent rejoindre les trois points de rassemblement (voir ci dessous) situés dans la capitale. Ils seront placés sous la protection de la Force Licorne, un détachement militaire français chargé de leur sécurité.

On ne parle pas encore d’évacuation, mais on n’en est plus très loin. L’ambassade de France à Abidjan précise que le « principe du regroupement » entériné par Nicolas Sarkozy dimanche  est « d’ores et déjà mise en oeuvre » dans la capitale de la Côte d’Ivoire.

« Tous ceux d’entre vous qui font l’objet d’une menace avérée sont invités à se placer sous la protection de la Force Licorne qui, au-delà du camp de Port Bouet, assurera la protection de deux nouveaux points de regroupement l’hôtel le Wafou au Sud des ponts et l’Ambassade de France au Nord en attendant la normalisation de la situation. »

Infos utiles pour les expatriés sur place
Pour une urgence : le Consulat Général dispose d’une permanence qui peut être jointe 7 jours/7, 24heures/24 par l’intermédiaire du Poste Central de Sécurité de l’Ambassade, qui répond aux appels urgents en dehors des heures de service.  Tel : (00 225) 20 20 05 44.  En cas de menace physique, appeler le 21 23 51 71.

Lire le communiqué de l’ambassade de France à Abidjan

Conseils aux voyageurs

Services et Liens
Destinations