Grande-Bretagne : la couverture médicale en 5 étapes

Vous rêvez de partir travailler en Grande-Bretagne ? Vous n’êtes pas seul, des milliers de français tentent leur chance  chaque année et reviennent avec une solide  expérience professionnelle. Mais un certain nombre d’entre eux, insuffisamment  informés, oublient de s’inscrire au système nationale de santé (NHS). En cas de pépin, cette omission peut coûter cher.  Alors, quelle marche à suivre pour bénéficier d’une couverture médicale en Grande-Bretagne ?  Suivez le guide, en 5 étapes. 

Une bonne nouvelle tout d’abord : pour s’installer au Royaume-Unis et y chercher du travail, un seul document suffit : votre passeport français valide. Une fois les démarches suivantes accomplies, vous bénéficiez des mêmes droits que les nationaux en matière d’assurance santé.

1. Le travail… c’est la santé
Et oui, sans travail, impossible de bénéficier d’une couverture santé en Grande-Bretagne. Votre  job en poche, vous bénéficiez du régime de protection sociale britannique (santé, chômage, maladie). Prenez garde aux petits boulots, « au noir » qui ne vous donnent aucun droit.

2. Obtenir un numéro de sécurité sociale temporaire
Rendez-vous ensuite au « Department of Social Security ou Benefit Agency », avec une attestation d’emploi. Un numéro temporaire vous est remis, puis un numéro définitif dans un délai de 8 semaines. Communiquez alors ce numéro à votre employeur.

3. Cotisations = couverture sociale
Passées ces étapes,
votre bulletin de salaire affiche une légère baisse. C’est normal, des cotisations y sont prélevées… Mais l’essentiel est là, vous êtes assuré… Ou presque (voir points suivants) ! En parallèle, n’oubliez pas d’envoyer le formulaire P46 au Tax Office de votre employeur… Normalement il s’en charge pour vous !

4. Inscription au Système national de santé (NHS)
L’étape suivante, c’est l’inscription auprès de votre médecin référent (General Practionner)… Et là, tout dépend de votre lieu de résidence. Rendez-vous au bureau de poste de votre quartier pour demander une liste de praticiens. Attention ! Le délai d’attente pour obtenir un rendez-vous avec un GP peut-être très long (4 semaines et plus)… Et certains refusent purement et simplement de vous enregistrer.

5. Votre numéro NHS
Allez, avec un peu de chance, vous tombez sur un GP compréhensif (c’est souvent le cas malgré tout). Vous obtenez votre numéro « NHS », indispensable en cas d’hospitalisation.

Pour le remboursement des soins, voir notre deuxième partie.


Services et Liens
Destinations