Expatriation en Chine et en Inde : les emplois vont se multiplier pour les cadres, selon une étude

L’expatriation se porte bien, et les opportunités de travail à l’étranger vont se multiplier dans les cinq prochaines années. C’est la conclusion d’une étude réalisée par The Economist Intelligence Unit, un cabinet spécialisé dans le conseil stratégique, en partenariat avec Regus, fournisseur de services aux entreprises à l’international. L’économie moribonde en Europe devrait amener les entreprises à créer de nouveaux emplois à l’étranger, notamment pour les cadres, plus particulièrement sur les marchés émergents comme l’Inde et la Chine.

Selon cette étude réalisée auprès de 418 dirigeants travaillant dans 77 pays, environ 4 entreprises sur 10 prévoient d’augmenter sensiblement le nombre de leurs cadres expatriés dans les 5 prochaines années. Une prévision qui correspond pour elles à la recherche de nouveaux marchés, et au besoin de ressources  humaines pour créer des  filiales dans les pays dits « émergents ».

Ces perspectives motivent les cadres : ils sont 4 sur 5 à estimer « qu’une expatriation sur un marché émergeant important serait un plus pour leur carrière ».

Selon la même étude, le nombre d’opportunités pour les candidats à l’expatriation devraient se multiplier plus particulièrement dans les pays de la zone Asie, et notamment la Chine et l’Inde. Devant le Moyen Orient, la Russie et les pays d’Europe de l’Est.

Voir aussi notre article : « Dans quels pays gagner le plus d’argent ? »

Laisser un commentaire

*