Remboursements des soins en Grande-Bretagne : gare aux mauvaises surprises

Suite de notre première partie sur la couverture médicale en Grande-Bretagne… Ca y est, vous disposez de votre numéro de sécurité sociale et de votre numéro NHS. En cas de maladie, vous êtes donc couvert par le système de santé britannique… Couvert… Partiellement ! Car selon les catégories de soins, vous réglerez des frais médicaux parfois très élevés. Alors, où sont les inégalités, et quelles sont les limites du système ?  

Hospitalisation gratuite avec certaines limites…
En cas d’hospitalisation, vous êtes pris en charge à 100%. En théorie, les hôpitaux publics ne peuvent vous refuser l’accès aux soins. Dans la pratique -et dans certains cas seulement- certains hôpitaux vous renvoient vers un spécialiste.

… Et dépassements d’honoraire chez le médecin
V
otre GP (médecin référent) a le droit de  pratiquer des dépassements d’honoraire, qui peuvent être élevés… Demandez-le lui au préalable (si possible).

Les catégories de soins mal remboursés.

Médicaments : Une somme forfaitaire de 6 livres doit être réglée pour chaque médicament prescrit… Une astuce pour éviter ce désagrément si vous avez souvent besoin de médicaments : vous acquittez au départ d’une somme forfaitaire (environ 74 livres par an, 27 livre pour un trimestre). Tous les médicaments seront ensuite délivrés gratuits.

Soins dentaires et ophtalmologie : comme en France, ces soins sont assez mal remboursés. Vous devrez vous acquitter de 80% des frais dentaires. Examens visuels et verres de lunettes sont payants… Cependant, vous pouvez recevoir une aide financière selon le niveau de vos ressources financières.

 

Services et Liens
Destinations