Partir travailler à l’étranger : contrat expatriation ou contrat local ?

Vector agreement icon - hand signing contract on white paper

contrat expatriation ou contrat local

De plus en plus, les entreprises françaises proposent des contrats locaux à leurs employés qui souhaitent partir à l’étranger, les contrats expatriation coûtant très cher. Cela peut dissuader certains candidats, il est important de bien se renseigner.

Le contrat expatriation

Le contrat expatriation présente de nombreux avantages, et c’est pourquoi il est très coûteux pour l’entreprise. Pour le salarié expatrié, son contrat en France n’est pas rompu, juste suspendu. Il peut ainsi retrouver son poste à son retour.

Il bénéficie aussi d’avantages comme :

  • une voiture et un logement de fonction,
  • des indemnités repas,
  • une option de rapatriement,
  • des formations culturelles et linguistiques concernant le futur pays d’accueil.

Si le salarié part seul, il peut même négocier des billets aller-retour pour voir sa famille restée en France.

Le contrat local

Le contrat local exige de bien se renseigner sur le pays d’accueil. Avec celui-ci, c’est logiquement le droit du pays d’accueil qui s’exerce, comme le droit du travail. Le salarié doit donc connaitre la législation du pays. Il lui faudra aussi faire attention aux variations des impôts entre la France et le pays d’accueil : le salaire brut peut être égal mais les charges sociales peuvent modifier le net.

Le salarié peut bénéficier de quelques avantages en nature mais ne peut pas demander de billets d’avion pour revenir en France.

En revanche, un contrat local oblige le salarié à démissionner de son ancien poste et n’a donc pas de garantie de réemploi à son retour.

Dans les deux cas, l’employé n’est plus couvert par la protection sociale française. Souvent, il doit avoir recours à une assurance privée. Les cotisations de retraites sont bien prises en compte par la France.

En conclusion, le contrat local convient mieux à une expatriation définitive ou de très longue durée, et le contrat expatriation plus à un CDD à l’étranger. Dans les deux cas, le futur expatrié doit bien réfléchir à sa situation et à la législation du pays d’accueil pour pouvoir négocier les meilleurs termes pour son contrat.

En savoir plus sur les types de contrats sur le site de l’Union des français de l’Etranger

Copyright photo © 4zevar – Fotolia.com

Laisser un commentaire

*