Suisse : bientôt des quotas pour limiter le nombre de travailleurs frontaliers ?

dreapeausuisse

dreapeausuisseL’initiative de l’Union démocratique du centre  (UDC)  « contre l’immigration de masse » a recueilli une majorité de votes dimanche à l’issue d’un référendum qui s’est déroulé dans les différents cantons helvètes.

Une courte majorité de Suisses s’est prononcée en faveur de la mise en place de quotas d’immigration.  Une décision qui  remet en cause les accords passés avec l’UE, et qui n’est pas sans conséquence pour les quelque dizaines de milliers de travailleurs français frontaliers.

Le « paradoxe suisse » s’est donc révélé hier, à l’occasion d’un référendum polémique. Alors que la Suisse romande francophone, qui compte une majorité de travailleurs frontaliers, a refusé en bloc le texte du parti conservateur, les cantons ruraux ont soutenu cette initiative et ont fait pencher la votation en faveur de l’instauration de quotas d’immigration.

Un quota limitant le nombre de travailleurs frontaliers ?

Selon l’Arrêté fédéral ayant validé cette initiative, celle-ci prévoit de « plafonner et limiter par des contingents annuels le nombre des autorisations délivrées pour le séjour des étrangers en Suisse »

Les frontaliers, qui doivent être titulaires d’un « permis de travail frontalier » délivré au niveau du canton, sont également ciblés par ce texte.  

Le statut de travailleur frontalier est-il en danger ? Expatriation.com vous pose la question ! Les résultats de ce sondage seront publiés en fin de semaine.

Dans ce dossier :

Laisser un commentaire

*