Émeutes en Tunisie : première victime française, appel à la prudence

Les émeutes qui secouent actuellement Tunis et plusieurs provinces de la Tunisie ont fait trois victimes hier, après des affrontements violents qui ont opposé manifestants et forces de l’ordre. Parmi les victimes, un Franco-tunisien tué par balles dans la ville de Douz, à 550 km de Tunis, où il passait des vacances. La situation est toujours chaotique dans le pays, et un couvre-feu a été décrété hier  soir à Tunis. Le Ministère des affaires étrangères appelle les quelque 20.000 ressortissants Français installés en Tunisie à la plus grande prudence, notamment s’ils résident à proximité des lieux où se tiennent les manifestations, en raison des risques de débordement. Le conflit social qui paralyse le pays depuis un mois a fait 21 victimes.

Services et Liens
Destinations