Emirats : Dubaï chasse les expatriés en colocation

 L’Emirat le plus en vue du moment a décidé de mettre un terme au système des colocations plébiscitées par la communauté d’expatriés sur place . Compte tenu du prix de l’immobilier à Dubaï, de nombreux expatriés ont en effet recours à la colocation pour assumer le coût des loyers. Si les 80% d’étrangers constituant la population de l’émirat ne sont pas tous concernés, de nombreux expatriés devront quitter la ville, faute de moyens financiers. A Dubaï, l’élitisme n’ a plus de prix.

Des mauvaises langues y voient une conséquence directe de la crise financière qui menace le marché immobilier à Dubaï. Invoquant des raisons de « salubrité publique », la Municipalité a lancé la chasse aux expatriés qui partagent un logement. La colocation est en effet un manque à gagner certain pour l’émirat, dont les revenus issus de l’immobilier atteignent des sommets. 

La politique « d’élitisation » menée à Dubaï cible sans détour les expatriés aux revenus moyens. Et les sanctions assorties à cette « chasse aux colocataires » sont réelles : depuis quelque temps, la Municipalité inflige des amendes allant jusqu’à 13 000 dollars pour les colocataires, et plus du double pour les propriétaires. Une situation qui provoque évidemment la colère et l’inquiétude des expatriés sur place.  

Crise financière oblige ?    
Les crédits immobiliers se raréfiant dans l’émirat du fait de la crise financière, Dubaï se tourne vers la location pour consolider ce secteur fragilisé. Les loyers devraient donc continuer d’augmenter pour favoriser les expatriés les plus aisés, très demandeurs.   

Pour plus d’informations sur l’expatriation dans cette région du monde, retrouvez notre dossier consacré aux Emirats Arabes unis.

Et sur notre forum, vous pouvez aider Nadya et son mari qui cherchent à s’expatrier au Qatar.

Vous pouvez également lire cet article du Courrier International évoquant la bulle immobilière à Dubaï. Et sur le site d’un quotidien libanais, retrouvez toutes les informations sur la chasse aux colocataires qui sévit dans cet émirat.

 

Dans ce dossier :

1 commentaire

Les commentaires sont fermés.