Le système de santé néo-zélandais

Le système de santé néo-zélandais
Le système d’assurance maladie néo-zélandais
Les expatriés qui veulent bénéficier du système de santé public en Nouvelle-Zélande doivent rester au minimum deux ans. Une couverture d’assurance santé pour les étrangers est requise pour les séjours inférieurs à 24 mois : c’est une nécessité, car certains soins (ex : hospitalisation) coûtent très chers.
Pour les expatriés éligibles, le sytème de santé public repose sur deux organismes : le « Publicly Funded Health and Disability Services » qui couvre les soins de santé courants (maladies) et l’invalidité. Et l’ACC ( Accident Compensation Corporation), qui couvre les soins consécutifs à un accident (ex : à la maison, au travail, en voiture) pour les ressortissants néo-zélandais et étranger (résidents permanents, expatriés, des conditions particulières s’appliquent aux visiteurs).
Voir : http://www.acc.co.nz/index.htm The Accident Compensation Corporation
http://www.moh.govt.nz/eligibility Publicly Funded Health and Disability Services
Accès aux soins
La souscription à une assurance santé privé est fortement recommandée : elle permet de raccourcir considérablement le délai d’attente pour les soins courants. Les personnes qui n’ont pas d’assurance privée et bénéficie du régime de protection public doivent parfois attendre plusieurs semaines pour des examens et consultations médicales (non-urgents).
La qualité de soins est excellente, le réseau médical et hospitalier est dense. De nombreux médecins exercent en clientèle privée.
Coût d’une consultation médicale
Un visite chez un médecin généraliste s’élève entre 25 et 35 €, une visite chez un dentiste coûte entre 30 et 60 euros (fourchette basse). De nombreux médecins exercent en clientèle privée.
Catégories de soins mal remboursés
Soins dentaires, optique, équipement médical, etc.
Disponibilité des vaccins sur place
Diphtérie, hépatite A , hépatite B, méningite, poliomyélite, tétanos, typhoïde, fièvre jaune, encephalite japonaise, R.O.R. (MMR).

L’assurance maladie en Nouvelle-Zélande
Les expatriés qui veulent bénéficier du système de santé public en Nouvelle-Zélande doivent y être résidents depuis au moins deux ans. Une assurance santé volontaire pour les étrangers est indispensable s’ils résident en Nouvelle-Zélande moins de deux ans :  en effet,  certains soins (ex : hospitalisation) coûtent très chers.

Pour les expatriés éligibles, le sytème de santé public repose sur deux organismes : le « Publicly Funded Health and Disability Services » qui couvre les frais de santé courants (maladies) et l’invalidité. Et l’ACC ( Accident Compensation Corporation), qui couvre les soins consécutifs à un accident (ex : à la maison, au travail, en voiture) pour les ressortissants néo-zélandais et étrangers (résidents permanents, expatriés, pour les visiteurs, des conditions particulières s’appliquent).

Accès aux soins
La souscription à une assurance santé privé est fortement recommandée : elle permet de raccourcir considérablement le délai d’attente pour les soins courants. Les personnes qui n’ont pas d’assurance privée et bénéficie du régime de protection public doivent parfois attendre plusieurs semaines pour des examens et consultations médicales (non-urgents).

La qualité des soins est excellente, le réseau médical et hospitalier est dense. De nombreux médecins exercent en clientèle privée.

Coût d’une consultation médicale
Un visite chez un médecin généraliste s’élève entre 25 et 35 €, une visite chez un dentiste coûte entre 30 et 60 euros (fourchette basse).

Catégories de soins mal remboursés
Soins dentaires, optique, équipement médical, etc.

Disponibilité des vaccins sur place
Diphtérie, hépatite A , hépatite B, méningite, poliomyélite, tétanos, typhoïde, fièvre jaune, encephalite japonaise, R.O.R. (MMR).

Vous partez en Nouvelle-Zélande ? Pour travailler, étudier, ou simplement voyager : dans tous les cas de figure et quelque soit la durée de votre expérience, vous aurez besoin d’une assurance santé avec de solides garanties. 

Services et Liens
Destinations