Japon : les expatriés français invités à quitter Tokyo

En raison de la menace de retombées radioactives qui pèse actuellement sur l’agglomération de Tokyo,  le gouvernement français a invité hier les ressortissants français « qui ne sont pas astreints à rester dans la capitale à  rentrer en France ou à partir vers le sud du Japon dès maintenant ». Pendant ce temps, plusieurs grands groupes français présents au Japon organisent le  transfert d’une partie de leur personnel vers le sud du pays, ou dans d’antres pays. 

Des avions supplémentaires sont actuellement affrétés pour répondre aux demandes de départ vers la France, Air France ayant  mobilisé plusieurs  appareils pour faciliter les rapatriements. L’ambassade de France à Tokyo coordonne les demandes de départ volontaires.

Si vous souhaitez quitter Tokyo sans délai pour la France, vous devez vous signaler à l’adresse suivante : aideretour.ambafrance@gmail.com. Parmi les informations à fournir : votre adresse e-mail, la composition de votre  famille (nom, prénom, date de naissance, numéros de passeport) ainsi que l’aéroport préférentiel de départ (Tokyo ou Osaka – la décision sera prise en fonction du nombre de demandes).

« Les premiers décollages sont prévus dès demain, jeudi 17 mars » peut-on lire sur le site de l’ambassade de France.

Par ailleurs, plusieurs entreprises françaises dont Areva, Air Liquide, Crédit Agricole, Schneider Electric et Total organisent actuellement le transfert de leurs salariés -et/ou de leurs familles- soit vers la France, soit vers le sud du Japon, ou dans d’autres pays de la zone Asie.

Par ailleurs, toujours pour faciliter le retour en France de ceux qui le souhaitent, deux appareils sont en route vers le Japon. En fonction du nombre de personnes intéressées, les appareils rejoindront la France directement ou via des rotations par Séoul.
Les premiers décollages sont prévus dès demain, jeudi 17 mars.
Services et Liens
Destinations