Fraude aux Etats-Unis : visa de travail H-1B en péril ?

S’agit-il d’un sérieux coup porté au visa de travail temporaire aux Etats-Unis? Une vaste fraude vient d’être révélée sur  l’obtention du visa H-1B pour les travailleurs migrants. Au centre de ce scandale, des entreprises informatiques indiennes sponsorisants des employés étrangers à l’aide de documents falsifiés. Alors que des milliers d’Américains qualifiés sont au chômage, le recrutement illégal de travailleurs étrangers a du mal à passer aux Etats-Unis. Le visa de travail  H-1B, qui permet à de nombreux Français de s’expatrier chaque année, verra-t-il ses quotas affectés ?  

On appelle ça le « outourcing » : le fait pour une entreprise de recruter des travailleurs étrangers en lieu et place des travailleurs locaux…. Pour faire baisser les enchères salariales. 

En temps normal, cette pratique a déjà dû mal à passer chez les défenseurs de l’emploi local aux Etats-Unis… Mais en contexte de chômage endémique, la fraude à l’obtention du visa de travail temporaire H-1B risque de plomber sérieusement la délivrance de ce précieux sésame. 

Entreprises indiennes inculpées
Au centre de cette fraude : plusieurs entreprises informatiques indiennes implanté es aux Etats-Unis. Pendant plusieurs années, elles auraient fait venir des travailleurs migrants en falsifiant les documents (ex : faux diplôme) nécessaires à la délivrance du visa H-1B.   

Chasse aux entreprises en effraction
Ce n’est pas encore une chasse aux sorcières, mais ce qui se passe aux Etats-Unis en ce moment ressemble fort à une battue aux escrocs. Commentaire d’un procureur de l’Etat de l’Iowa : « cette fraude n’est que la partie émergée de l’iceberg à ce stade de nos investigations : nous nous attendons à découvrir de très nombreuses tromperies de ce type ».

H-1B : quotas en péril ?
Le visa H-1B est très couramment utilisé par les entreprises implantées aux Etats-Unis pour recruter du personnel très qualifié à l’étranger. Parmi lesquels, de très nombreux Français.
En fonction des besoins, les quotas annuels varient fortement d’une année sur l’autre,  pour atteindre 65.000 en 2008. Désormais dans le collimateur de la justice et de l’opinion publique, le visa H-1B risque de faire les frais de cette crise.

A suivre donc si les quotas seront revus à la baisse dans les prochains mois.

Plus d’informations : 
Visas H-1B
Fraude aux visas H-1B (en anglais)
Polémique sur le visa H-1B (en anglais)

 

Services et Liens
Destinations